Confrérie des Métiers de l'Art

Notre confrérie regroupe tout ceux qui savent travailler avec les énergies de l'univers.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Formologie : Le tronc d'arbre - Le corps polarisé et l'aura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Ami du Minéral
Formateur
Formateur


Nombre de messages : 1538
Localisation : Au pied d'un dragon endormi.
Date d'inscription : 12/12/2006

12122006
MessageFormologie : Le tronc d'arbre - Le corps polarisé et l'aura

Le Tronc d'Arbre - Le Corps Polarisé et l'Aura

Dans l'héritage de MM. Chaumery et de Bélizal quelque chose n'était pas clair.

L'équateur de la sphère comporte 12 couleurs fondamentales non différenciées.

Si nous faisons pivoter un aimant droit dans un plan horizontal, nous détectons au Sud 24 couleurs différenciées : 12 Magnétiques(*) et 12 Électriques(*) produites par l'orientation de l'aimant dans le champ magnétique terrestre.

Pourquoi ?

Nous avons empoigné la recherche à partir du tronc d'un honnête noyer poussé isolément au milieu d'un jardin de ville, sans trop savoir d'avance où nous aboutirions... et sans souci de l'opinion éventuelle de voisins trop curieux.



Prenons en main un Pendule Universel de Bélizal(*) et pointons l'index de l'autre main sur le tronc d'arbre en le touchant.

Nous retrouvons l'équateur de la sphère :

V- au Sud, V+ au Nord, Vi à l'Est, R à l'Ouest, et les intermédiaires du spectre non différencié.

Promenons-nous autour du tronc d'arbre en tenant entre le pouce et l'index de la main libre la pointe d'une feuille de plante quelconque. Cet artifice va nous faire capter localement des vibrations qui seraient indécelables tant que l'arbre se trouve en harmonie avec les rythmes vibratoires de l'ambiance. Car nous avons affaire à un« honnête noyer dans une ambiance non moins « honnête ».

Sur un cercle de rayon double de celui du tronc, dans
l'espace, nous trouvons 24 couleurs différenciées : électriques(*) à l'Est de la droite Nord-Sud passant par le centre du tronc, Magnétiques(*) à l'Ouest de cette même droite.

Soit :

V+M au Sud, V+E au Nord, V-E à l'Est, V-M à l'Ouest et toutes les intermédiaires.

Ce cercle virtuel siège des vibrations potentiellement décelables, nous pouvons l'appeler AURA(*), tandis que la section correspondante du tronc d'arbre, généralisée, deviendra le CORPS POLARISÉ.

Au-delà de l'Aura, on ne trouve plus que des polarités (+) vers l'Est, (-) vers l'Ouest, sur une distance vraisemblablement fonction du rayon du tronc d'arbre, mais non évaluée.

Que nous apporte cette quête autour d'un arbre ?

Le Corps Polarisé matériel, en équilibre avec l'ambiance, semble être un palier entre les polarités (+) et (-) qu'il déclenche en même temps que l'Aura dans un plan horizontal, puisque, dans ce plan, ses propres «couleurs» sont indifférenciées et que toutes les détections exigent un artifice.

Mais qu'il y ait rupture d'équilibre comme cela peut arriver avec une forme géométrique quelconque, une vibration de forme apparaît détectable sans artifice. Il s'agit d'une émission véritable en acte et non plus seulement en puissance. Sans pouvoir bien expliquer ni figurer ce qui se passe réellement, la forme géométrique semble sélectionner, canaliser une ou plusieurs «couleurs» d'une Aura potentielle disponible en tous points de l'espace en même temps qu'apparaissent le (+) à l'Est et le (-) à l'Ouest, manifestant un flux (?) tributaire de la rotation terrestre.

C'est ainsi que nous produirons ou analyserons des formes émettrices de telle ou telle «couleur»(*) sous condition d'une orientation stricte dans l'espace.

Ces ruptures d'équilibre avec l'ambiance sont rarement favorables, au moins à terme, d'où l'importance qu'il y a en architecture, comme en tous domaines où interviennent des formes, à éviter la rupture brutale et puissante. Malheureusement, nous vivons à une époque plutôt encline à provoquer des ruptures, en toute ignorance, par recherche de la nouveauté pour la nouveauté et des moyens d'attirer l'attention, soumettant les systèmes nerveux à rude épreuve. C'est le signe, hélas, d'une civilisation à bout de course qui se nourrit de tape-à-l'œil et épuise ses réserves.

L'aimant en rotation nous avait apporté 24 couleurs différenciées apparemment mobilisées sur une Aura par son pôle (+) et déviées au Sud de son milieu. Au cas où le magnétisme de l'aimant aurait introduit quelque trouble, nous avons repris l'expérience avec un fil de cuivre rectiligne dont une extrémité coudée à angle droit sert d'axe vertical de rotation lorsqu'on la plonge dans l'axe évidé de part en part d'un cylindre en bois posé sur une table. Nous faisons pivoter la partie horizontale du fil de cuivre autour de cet axe.

Nous constatons que :

Arrow 1. L axe de rotation engendre une verticale négative.

Arrow 2. L'axe horizontal Nord-Sud, dans le plan de l'aiguille en fil de cuivre et passant par l'axe de rotation,est positif.

Arrow 3. Le plan horizontal de rotation de l'aiguille en fil de cuivre est délimité par une circonférence virtuelle dont le rayon est égal à la longueur de la partie horizontale du fil de cuivre. Cette circonférence enferme deux surfaces en demi-cercles, l'une positive à l'Est, l'autre négative à l'Ouest, de part et d'autre du diamètre Nord-Sud.

Arrow 4. L'extrémité horizontale du fil de cuivre est positive alors que le point virtuel symétrique de cette extrémité par rapport au centre de rotation est négatif.

Arrow 5. Les ondes de forme sont émises au Sud de l'axe de rotation en dehors du cercle virtuel et correspondent aux couleurs différenciées de l'Aura captées par l'extrémité (+) de l'aiguille.

Arrow 6. Enfin, il existe un angle de 40°) à l'Ouest du Nord de l'axe N-S des V+ qui annule toutes les polarités. C'est un angle d'équilibre remarquable que nous retrouverons.

L'expérience précédente affine nos hypothèses il n'y a plus de Corps Polarisé, aussi la genèse des ondes de forme semble être ici dans une répartition des polarités seules, ce qui expliquerait la présence d'ondes de forme, détectées au Pendule Universel, sur de multiples manifestations d'énergie, chimiques, calorifiques, acoustiques, électriques, etc.., outre les formes géométriques, car dans notre univers physique, et nous y reviendrons, tout est soumis au bipolarisme : les pôles d'une pile électrique, le chaud et le froid, le haut et le bas, etc…

Poursuivons nos expériences.

Allumons une bougie. La flamme deviendra le centre d'un corps polarisé virtuel et de son aura de rayon double qu'on détecte dans l'espace avec un Pendule Universel. Bougie éteinte on ne trouve plus rien.

Provoquons la réaction d'un acide sur un calcaire, par exemple, dans un récipient cylindrique ouvert. Nous retrouvons dans l'espace Corps Polarisé et Aura.

Encore un essai au-dessus d'un poêle allumé on trouve du V-E qui n'existe pas au-dessus du même poêle éteint. Cela explique, entre parenthèses, la nocivité du chauffage au sol par mise en ambiance de V-E, la plus mauvaise qui soit.

On peut multiplier les essais qui font alors penser que les ondes de forme sont des phénomènes d'accompagnement de toutes les formes d'énergie quelle qu'en soit la nature, une enveloppe d'énergie, en quelque sorte la grammaire de son organisation, voire la grammaire ale l'organisation intime de l'univers, ce qui, du point de vue philosophique, peut nous mener fort loin.

Car les ondes de forme(*), nous le verrons encore, font soupçonner l'existence d'un ordre naturel simple, souple et immuable à la fois, principe directeur de l'évolution des âges géologiques, entre autres, et qui nous régit toujours. La méconnaissance orgueilleuse par l'homme de cet ordre naturel, issu d'une Réalité abstraite qu'il ne peut réduire en esclavage parce qu'elle lui est extérieure, est à l'origine de bien des drames actuels, tant dans l'ordre matériel que dans l'organisation des sociétés.

(Bibliographie du forum : 001)

Remarques :

Le texte ci-dessus est entièrement tiré d'un livre qui est déjà un peu ancien, mais non dénudé d'interêt. En effet, si le vacabulaire a un peu évolué, le principe demeure.

Veuilliez prendre connaissance des précisions ci-dessous pour les termes suivis d'une astérisque(*).

Magnétique et électrique.

Ces termes ont été utilisés en premier par Chaumery et Bélizal pour diférencier les ondes de formes(*) capables de traverser soit des métaux pouvant être magnétisés comme le fer, soit des métaux ne le pouvant pas comme le cuivre. Ce qui n'implique pas forcément que les ondes soient réellement magnétiques ou électriques ces termes sont donc éronnés. On les a remplacé par cosmique pour magnétique et tellurique pour électrique (ce qui ne veux pas dire grand chose). scratch
Comprenez par cosmique une ondes ou un état régénérant et par tellurique une onde provoquant une dégénérescence. En bref cosmique est bon pour notre équilibre énergétique, tellurique ne l'est pas ! geek

Ondes de forme (OF)

Cette dénomination recouvre toutes les "ondes" qui sont générées par l'atération du champs magnétique local provoquée par une forme quelconque. Le terme a évolué, on a parlé ensuite d'émissions dues aux formes (EdF) puis d'EIFs (Emérgence de l'influance des Formes). Suivant les auteurs vous rencontrerez les trois termes.

Aura sunny

L'aura dont il est question ici n'est pas celle que certaine personnes peuvent voir ce qu'on appelle habituellement le corps ethérique. Ce n'est pas non plus l'aura mise ne évidence par certaines techniques photographique ou magnétiques ni celle obtenue par la spectrographie et la photo Kirlian(*).
L'aura dont on parle ici est l'ensemble du spectre de forme, le terme a évolué, on parle actuellement de "bulle". La forme de la bulle présente autant d'intérêt que le spectre de forme qui lui est associé, sa forme peut renseigner sur l'état de santé de végétal ou d'une personne, tandis que le spectre de forme, peut aider à déterminer un remède. Je reviendrai sur ce sujet à l'occasion de la "pose de pierre".

Les couleurs

Les couleurs dont il est question ici sont celle du spectre de forme. Au début 12 couleurs indiférenciées ont été mises en évidence. Puis comme elles correspondaient à des secteurs de 15°, ons'est intéressé à ce qui se trouvait entre ces ciuleurs ou à la limite de celle-ci. Le résultat est que si certains utilisent encore les dénominations colorées, les professionnels donnent une valeur en degré. J'ajouterai que ce qui est important ce n'est pas la présence d'une onde en particulier, mais son absence par rapport à la globalité du spectre, nous y reviendrons. Suspect

La photo kirlian

Rapidement, l'aura que l'on peut voir sur une photo kirlian n'a aucun rapport avec l'aura du corps ethérique.
Techniquement on pose les doigts des mains sur une plaque photographique parcourue par une tension de quelques milliers de volt. Ce sont donc des efluves d'électricité statiques qui impressionnent la pellicule.
Bien qu'il a eu des résultat intéressant dans le dépistage de certaines maladies, la photo kirlian n'est plus guère utilisée sauf pour tester l'effet d'engrais sur des plantes tests. Le principal danger est le contact avec les produits chimiques présent à la surface de la pellicule. affraid

Si vous avez d'autres questions n'hésitez pas à les poser ou à intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://cetechnologie.conceptforum.net

 Sujets similaires

-
» Notre corps est un arbre
» exercice corps pastel
» LE TATOUAGE arts du corps
» [Spoiler] Shurara Corps
» Enlever corps de ses jambes
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Formologie : Le tronc d'arbre - Le corps polarisé et l'aura :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Formologie : Le tronc d'arbre - Le corps polarisé et l'aura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie des Métiers de l'Art :: Généralités :: Dictionnaires et techniques :: Techniques-
Sauter vers: